Hanae EL GOUJ

 Hanae EL GOUJ

Doctorante
+33 (0)3 80 39 57 37
...

"Modélisation et simulation prospective de la morphogenèse des réseaux viaires à partir de données géohistoriques" .  Co-direction : Claire LAGESSE et Cécile TANNIER

Depuis novembre 2019 : Thèse de doctorat en Géographie et Aménagement

2018 - 2019 : Master 2 sciences humaines et sociales, mention Urbanisme et Aménagement, spécialité « Architecture, Structures et projets urbains » - INSA et ENSA de Strasbourg (Master Co habilité)

2016 - 2017 : Diplôme d’Architecte DENA (habilitant à l'exercice libéral du métier) - Ecole Nationale d’Architecture de Rabat

2014 - 2016 : Master en architecture Ecole Nationale d’Architecture de Rabat.

2011- 2014 : License en architecture Ecole Nationale d’Architecture ; annexe de Fès.

 2019 : Stage en qualité de chercheur en sciences sociales - UMR 7324 CITERES - Université de Tours : Aide au montage d’un projet de recherche ERC 

2017 - 2018 : Architecte chef de projet - Agence d’architecture et d’urbanisme 

2015 - 2016 : Stage en qualité d’étudiante architecte  - Agence d’architecture 

2015 : Stage administration  - Agence urbaine et de sauvegarde de Fès

2014 : Stage agence d’architecture 

2012 : Stage Chantier

La création d’un réseau de voirie résulte d’un équilibre subtil entre desserte fine de l’espace et accès rapide aux points importants ou stratégiques. Pour évaluer et améliorer l’accessibilité au territoire, il est fondamental de comprendre les dynamiques d’évolution des réseaux viaires, en lien avec les modes de déplacements et les lieux d’activités fréquentés. Les choix d’aménagement se traduisent par des disparités d’accessibilité au territoire qui sont lisibles dans la morphologie des réseaux, et qui en retour jouent sur le développement territorial.

L’objectif de la thèse est de mener une analyse morphologique de la trame viaire du territoire autour des agglomérations de Besançon et de Pontarlier (Haut-Doubs), afin d’en saisir les logiques de développement, en lien avec les modes de transports utilisés. L’étude de la forme des réseaux anciens (à partir des cartes anciennes - de 1668 à 1937) et de leur transformation avec l’arrivée de l’automobile comme mode de déplacement principal, nous permettra de comprendre les mécanismes induisant leur évolution et de proposer différents scénarios de modifications possibles.

Le travail se structure selon quatre axes.D'abord, l’analyse morpho-historique permettra de comprendre les mécanismes d’évolution du réseau viaire. Cette étude mènera à la modélisation de la morphogenèse observée à travers des règles d’adaptation simples. Puis le travail approfondira les mécanismes d’adaptation de la forme des réseaux à différentes évolutions fonctionnelles. Enfin, des scénarios prospectifs de transformation morphologique des réseaux viaires seront établis.

En perspective d’un développement durable, mieux comprendre les transformations de la trame viaire, et les changements qu’elles induisent sur les accessibilités et mobilités se révèle d’un grand support à l'aménagement du territoire.

Strony internetowe