François Sémécurbe soutient sa thèse : Analyse de la distribution spatiale des implantations humaines : Apports et limites d'indicateurs multi-échelles et trans-échelles

 

La soutenance se tiendra à Besançon le 25 septembre 2020 à 14h, salon Préclin, UFR SLHS.

 

Cette thèse a été réalisée sous la direction de Cécile Tannier, Directrice de Recherche CNRS, Université de Franche-Comté, laboratoire ThéMA.

 

Composition du jury

Elsa Arcaute - Associate professor, CASA, University College London - Rapportrice
Giovanni Fusco - Chargé de recherche CNRS HDR, laboratoire ESPACE, Nice - Rapporteur
Didier Josselin - Directeur de recherche CNRS, laboratoire ESPACE, Avignon - Président du jury
Julien Perret - Directeur de Recherche du Développement Durable - Examinateur externe
Pierre Frankhauser - Professeur émérite, Université de Franche-Comté, laboratoire ThéMA - Examinateur interne
Stéphane Roux - Maître de Conférence HDR, ENS de Lyon, laboratoire de Physique - Co-directeur de thèse

 

Résumé

En tant qu’être humain, il nous est aisé de juger visuellement du caractère dispersé ou concentré d’une distribution. Pour autant, la formalisation quantitative de nos impressions est problématique. Elle est tributaire des échelles d’analyse choisies. Cette dépendance des indicateurs aux échelles a changé de statut. Initialement considérée comme un frein à la connaissance, elle témoigne à présent de l’organisation multi-échelle des distributions étudiées. L’objectif central de cette thèse est d’approfondir les limites et l’apport des indicateurs multi-échelles et trans-échelles à l’étude des distributions spatiales des implantations humaines. L’analyse spatiale vise à comparer les distributions spatiales à une répartition uniforme. La manière dont on s’éloigne de cette référence est utilisée pour caractériser l’organisation multi-échelle des distributions analysées. L’application de ces méthodes aux implantations humaines n’a pas été satisfaisante. Le recours à une référence exogène n’est pas adapté à des distributions très inégalement concentrées dans l’espace. L’analyse fractale, fréquemment utilisée en géographie urbaine, considère que les distributions analysées sont leur propre étalon de mesure. Les dimensions fractales mesurent la façon dont l’espace occupé par celles-ci évolue à travers les échelles. Ce type d’analyse requiert une régularité entre les échelles, l’invariance d’échelle dont l’existence n’est pas vérifiée sur l’ensemble des territoires. L’analyse trans-échelle généralise les principes de l’analyse fractale à toutes les distributions et permet de caractériser l’inégale concentration des implantations humaines dans les territoires ruraux et urbains.

 

Mis à jour : lundi 14 septembre 2020 11:45

Mise à jour et évolution de l’atlas de la valeur des espaces agricoles du Territoire de Belfort

 

Trois membres du laboratoires ThéMA réalisent la mise à jour de l'Atlas de la valeur des espaces agricoles du Territoire de Belfort.

 

L’agriculture occupe environ 20 000 hectares soit un tiers de la surface du Territoire de Belfort. Elle a diminué de près de 3 000 ha en 20 ans du fait de l’urbanisation, et des aménagements d’infrastructures ou d’activités, ou de déprise. Le maintien du foncier agricole est donc un enjeu très important. Dans ce contexte, l’Etat est très attentif à éviter ou réduire la consommation de foncier agricole lors de l’établissement des documents d’urbanisme. Quand celle-ci est envisagée, il est important de connaître la valeur des espaces agricoles concernés. Dans cet objectif, la direction départementale des territoires (DDT) du Territoire de Belfort avait initié et confié au laboratoire ThéMA, en 2010, un travail d’étude et de recherche pour la conception et la réalisation d’un atlas de la valeur des espaces agricoles. L'objectif était de renseigner et de cartographier avec un système d'information géographique (SIG) des indicateurs caractérisant les espaces agricoles. Cet outil a contribué à éclairer les décisions des différents acteurs concernés par l’aménagement raisonné et durable du territoire, tels que les aménageurs, les collectivités locales, les bureaux d’étude, la chambre d’agriculture et les services de la DDT en charge de l’urbanisme et de l’économie agricole. Il est également utilisé dans le cadre des dossiers examinés par la commission départementale de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (CDPENAF).

Dix ans plus tard, cette mise à jour est à nouveau réalisée par le laboratoire ThéMA : engagée par la Direction départementale des territoires, elle a été conduite en associant plusieurs partenaires : chambre interdépartementale d'agriculture Doubs - Territoire de Belfort (CIA25-90), conseil départemental du Territoire de Belfort (CD90), agence d’urbanisme du Territoire de Belfort (AUTB), services de l’État (direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations du Territoire de Belfort (DDCSPP90), direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt de Bourgogne - Franche-Comté (DRAAF BFC), direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Bourgogne - Franche-Comté (DREAL BFC). 

 

Note de présentation pdf 

Contacts à Théma :  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Accès à l'atlas

Mis à jour : mardi 1 septembre 2020 12:13

Appel à candidature pour une thèse portant sur les relations entre modes d'habiter et aménités vertes

 

Titre de la thèse : Choix résidentiel et mobilités de loisir : analyse du rôle des aménités vertes publiques et privées dans la construction des modes d’habiter urbain.

Financement : contrat de trois ans, ISITE BFC, Université Bourgogne Franche-Comté

Début de la thèse : 1er octobre 2020

 

Ce projet de thèse s’intéresse à la compréhension du rôle des aménités vertes dans la construction des modes d’habiter urbains. Plus précisément, il s’agit d’identifier le poids respectif des aménités vertes liées au logement (jardin, vue) et de l’accès aux espaces verts récréatifs (mobilités de loisir) dans les préférences déclarées et la satisfaction résidentielle. Une attention particulière sera portée (i) aux effets de compensation (par exemple renoncer à un jardin au profit d’une plus forte valorisation de l’accès à des espaces verts collectifs – parcs, forêt) (ii) aux effets de dissonance (désappariement entre la préférence déclarée et la satisfaction révélée). Cette thèse aura pour terrain d’étude les agglomérations de Besançon et Dijon et contribuera ainsi aux travaux des projets PubPrivLands (ISITE-BFC) et RESIDE (ANER-BFC) tout en bénéficiant des données d’enquêtes collectées dans le cadre de ces projets.

La thèse sera codirigée par Samuel Carpentier-Postel et Samy Youssoufi (UMR ThéMA, Université de Franche-Comté).

 

Compétences attendues et candidature

Le ou la candidat(e) doit être titulaire d’un master en géographie et avoir des compétences et/ou être intéressé(e) par les approches méthodologiques mixtes (couplage modélisation statistique et analyse spatiale avec des enquêtes/entretiens). Il peut s’agir :

(i) d’un(e) candidat(e) ayant des compétences en méthodes quantitatives, pour le(la)quel(le) une ouverture vers les méthodes qualitatives sera nécessaire.

(ii) d’un(e) candidat(e) familier(ère) des approches qualitatives, qui devra disposer ou acquérir des compétences en analyse spatiale et statistiques.

 

Les candidatures doivent être adressées jusqu’au 30 juin 2020 par mail (CV détaillé et lettre de motivation) à Samuel Carpentier-Postel et Samy Youssoufi : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Descriptif détaillé et bibliographie indicative : pdf 

 

 

Mis à jour : mercredi 10 juin 2020 13:30
Strony internetowe