Campagne recrutement ATER

 

L’Université de Franche-Comté et le département de géographie proposent 3 postes en section 23 à la campagne ATER pour la rentrée 2020.

Ces postes concernent les enseignements en géographie humaine et régionale, géographie physique, aménagement du territoire et SIG. Un des trois profils recherché est plus orienté urbanisme de planification, décisions et conflits en aménagement, urbanisme et réseaux ou encore mobilités et transports urbains.

L'inscription des candidatures s'effectuent sur le site internet GALAXIE à partir du lundi 25 mai 2020 (10h) et jusqu'au mercredi 3 juin 2020 (16h)

Pour toute information complémentaire, contactez Pascal Gillon, Directeur du département de géographie - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Mis à jour : mercredi 27 mai 2020 13:45

Appel à candidature pour une thèse sur les espaces verts et la morphologie urbaine

 

Titre de la thèse : Espaces verts et morphologie urbaine : quelles relations et quels bénéfices pour les populations ?

 

Illustration sujet EV

La thèse porte sur les espaces verts urbains et interroge les relations entre les services écosystémiques culturels qu’ils procurent et la morphologie urbaine actuelle et future. Pour répondre à cette problématique, trois axes de recherche seront successivement explorés :

1) Etude des liens entre morphologie urbaine et inégalités d’accès visuel et fonctionnel aux espaces verts

2) Analyse des usages et perceptions des espaces verts, en lien avec la diversité des contextes spatiaux identifiés dans le premier axe

3) Exploration conjointe de la planification du développement résidentiel et de la planification des espaces verts, dans un contexte d’injonction contradictoire à la densification et au renforcement des politiques en faveur du vert en ville.

Sur le plan méthodologique, le travail reposera sur l’usage de méthodes mixtes associant l’analyse et la modélisation spatiale, la statistique, les enquêtes et entretiens et l’analyse de discours. Cette recherche doctorale portera principalement sur les agglomérations de Dijon et Besançon dans lesquelles un financement d’enquête est déjà programmé, avec toutefois la possibilité d’étendre l’analyse à d’autres agglomérations.

 

La thèse sera codirigée par Hélène Houot et Jean-Christophe Foltête (UMR ThéMA, Université de Franche-Comté). Elle s’articule à un projet de recherche financé par la Région Bourgogne Franche-Comté (Projet PubPrivLands) et bénéficiera ainsi de l’appui scientifique des participants à ce projet, notamment des géographes de ThéMA spécialisés en modélisation et analyse spatiale ou en méthodes d’entretien, d’observation et d’analyse de discours.

 

Compétences attendues et candidature

Le ou la candidat(e) doit être titulaire d’un master en géographie et avoir des compétences et/ou être intéressé(e) par les approches méthodologiques mixtes (couplage modélisation et analyse spatiale avec des enquêtes/entretiens et des observations de terrain). Il peut s’agir :

  • D’un/une candidate ayant des compétences en analyse et modélisation spatiale, pour le(la)quel(le) une ouverture vers les méthodes qualitatives est attendue.
  • D’un/une candidate familier(ère) des approches qualitatives, qui devra disposer ou acquérir des compétences en analyse et modélisation spatiale.

 

Les candidatures doivent être adressées jusqu’au 14 juin 2020 par mail (CV et lettre de motivation) à Hélène Houot et Jean-Christophe Foltête : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Descriptif détaillé et bibliographie indicative : pdf 

 

 

Mis à jour : vendredi 15 mai 2020 09:44

Une synthèse bibliographique sur les graphes paysagers publiée dans Landscape Ecology

 

Le groupe de travail « Graphab » réunissant des membres de ThéMA et plusieurs collègues impliqués dans les recherches sur les réseaux écologiques a réalisé une synthèse bibliographique sur les méthodes de couplage entre les graphes paysagers et les données biologiques. Ces données biologiques sont par exemple les relevés de présence, d’abondance ou de diversité des espèces. Elles peuvent aussi correspondre à des traces GPS ou des profils génétiques.

A partir d’un corpus d’articles publiés dans des revues internationales, l’analyse souligne une forte opposition entre :

- les études à visée cognitive, dans lesquelles les données biologiques de terrain sont utilisées pour tester l’hypothèse du rôle de la connectivité paysagère sur les « réponses » biologique ;

- les études à visée opérationnelle, où les données biologiques sont directement intégrées dans les graphes paysagers, le plus souvent par le biais de modèles de distribution d’espèces.

L’ensemble des résultats obtenus aboutit à formuler des recommandations aux utilisateurs des graphes paysagers. Ce travail constitue la première publication à l’issue des séminaires du groupe « Graphab ».

Lien pour consulter l’article : https://link.springer.com/article/10.1007%2Fs10980-020-00998-7

 

news graphab figure

Mis à jour : mercredi 8 avril 2020 07:59
Strony internetowe