Éric Bernard

Chargé(e) de recherche
+33 (0)3 81 66 53 48
Éric Bernard
...

? 2013 Recruté CR2 CNRS section 39

? 2013 Post Doc EPFL Lausanne

? 2012 ATER Université de Franche-Comté

? 2008-2011 Doctorat de géographie – École doctorale LETS (Langue Espace Temps Société) de Besançon, UFR SLHS, université de Franche Comté.

? 2006-2008 CRPE (Professeur des Écoles), option ASH (Enseignement spécialisé) – Académie de Franche Comté, circonscription du Doubs.

? 2008 Diplôme de Pisteur-Secouriste 1er degré, option nivo-météorologie

? 2006 - 2008 Tronc Commun Montagne « Connaissances Générales du Milieu Montagnard ».

? 2005 Formations PSE1 et PSE2 (Premiers Secours en Équipe niveaux 1 et 2)

? 2002-2003 DEA Structures & Dynamiques spatiales – Besançon, université de Franche Comté

? 2000-2002 MST (Maîtrise Sciences et Technique) Milieux Montagnards, laboratoire EDYTEM, Le Bourget-du-Lac, université de Savoie

 

S’appuyant sur plusieurs missions de terrain, ce travail offre le regard quantitatif et qualitatif d’un géographe sur les dynamiques nivo-glaciaires en région polaire dans un contexte de changement climatique actuel. Ce travail, qui s’inscrit dans le cadre du programme ANR Hydro-Sensor-FLOWS, vise à comprendre le fonctionnement hydrologique d’un petit hydrosystème polaire, et plus spécifiquement du rôle de la neige et de la glace dans l’équation hydrologique.
Le bassin glaciaire de l’Austre Lovén (10 km2, Spitsberg) a servi de terrain d’étude dans une approche géographique à échelle locale. De nombreuses méthodes ont été testées tant sur le terrain (stations photo automatiques, carottages de neige, DGPS et GPR) que pour l’exploitation des données acquises.
Ce travail suit la dynamique nivo-glaciaire pendant 3 années (2008, 2009 et 2010) à partir de 15 séries de carottages en 40 points du bassin, de mesures de densité, de profils nivologiques, de bilan de masse et de suivi continu, en 20 points, de la température de l’air. Outre l’image satellite, ce travail s’appuie également sur une collection de 3 clichés journaliers acquis en 10 points du bassin. Les photos ont été corrigées géométriquement afin d’en dériver une information en projection zénithale dont il est possible de tirer de l’information quantitative. Les outils de la géomatique ont permis de spatialiser l’information ponctuelle et d’établir à des pas de temps variables, par croisement des données acquises in situ, les diverses lames entrant dans l’équation hydrologique (précipitations, fonte potentielle de la neige et de la glace en relation avec les lames écoulées). Les trois années consécutives de suivi offrent des conditions très différentes qui révèlent le rôle constant et modérateur des températures et celui beaucoup plus impulsif des précipitations. Ce travail pose également le problème des mesures et de leur fiabilité dans un milieu aussi sévère et aussi rigoureux que l’Arctique.

2012 Lauréat du Prix Jeune Docteur des Universités de Franche Comté et de Bourgogne.

Correpsondant du WGMS (World Glacier Monitoring Service) pour le glacier Austre Lovén localisé en Arctique (Spitsberg, 79°N)

Membre du GDR 3062 Mutations Polaires : sociétés et environnement

Membre de l'Alpine Glaciology Meeting (AGM)

Membre de l'APECS (Association of Polar Early Career Scientists)

Consultant pour l'aménagement et la prévention des risques du domaine skiable de Métabief (25)

Responsable du programme Observatoire nivo-météo au sein de la Zone Atelier Arc Jurassien (ZAAJ)

Membre du programme ANR jeune chercheur PRISM (Permafrost, Rock, Ice and Snow Monitoring)

Responsable des mesures nivo-météorologiques du service des pistes de Métabief (25).

Géographie physique

Changements climatiques

Cryosphère, hydrologie et permafrost

Arctique et milieux froids

Milieux de montagne et de moyenne montagne

Interactions Homme-Milieux dans le contexte de changements climatiques

Aménagement des territoires de montagne