Claire Lagesse

 Claire Lagesse

Maître de conférences
+33 (0)3 81 66 54 27
...
Claire Lagesse est géomaticienne, enseignante-chercheure à l'UMR Théma (Université Bourgogne Franche-Comté, UMR CNRS 6049). Le coeur de ses recherches porte sur la construction et l'analyse de réseaux complexes spatialisés. Elle étudie de manière approfondie les structures morphologiques des graphes viaires afin d'explorer sous cet angle différentes villes au travers du monde. Sa thèse, "Lire les lignes de la ville. Méthodologie de caractérisation des graphes spatiaux" (2015) en propose une grammaire de lecture. Elle travaille également sur des données géohistoriques, observant l'évolution diachronique de la trame viaire. Ses recherches s'attachent au spatio-temporel, portées par des collaborations pluridisciplinaires, avec urbanistes, architectes, anthropologues, géographes, physiciens et informaticiens.

 


Doctorat (2012–2015)

Université Paris-Diderot (Paris 7) Sorbonne Paris Cité, Paris, France

Laboratoire Matière et Systèmes Complexes

Lire les Lignes de la Ville. Méthodologie de caractérisation des graphes spatiaux.
Encadrement : Stéphane Douady (CNRS, MSC), Patricia Bordin (LIED, ESTP, IRC)


Master 2 Recherche (2010–2011)

Université Pierre et Marie Curie (Paris 6) Sorbonne Universités, Paris, France
Informatique appliquée aux Systèmes d’Information Géographique (IASIG)


École d’Ingénieur (2008–2011)

École Nationale des Sciences Géographiques, Champs-sur-Marne, France
Spécialisation en Architecture des Systèmes d’Information Géographique (ASIG)


Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (2006–2008)

Centre International de Valbonne (CIV), Sophia Antipolis, France
Mathématiques / Physique (MPSI / MP)


 


Maître de Conférences (Depuis 2016)

Université de Franche-Comte | UFC
Laboratoire ThéMa, UMR 6049 CNRS
Besançon, France


Post-doctorat (2015 - 2016)

Géographie-Cités (UMR 8504), ISC-PIF
Projet ERC World Seastems
Paris, France


 


La ville est un parfait exemple de système complexe. Elle regroupe une telle diversité de composants et d’interactions qu’il est impossible d’en faire une description exhaustive. Parmi sa pluralité, nous choisissons un élément qui structure son développement et son usage : le réseau de ses rues. Suivant la piste initiée par les travaux en syntaxe spatiale, nous traduisons ce réseau sous forme de graphe. À partir de cette représentation, nous construisons un objet, la voie, par des règles locales, indépendantes du sens de lecture du réseau. Cet objet, sur lequel s'appuie le développement de plusieurs indicateurs, permet une étude approfondie des graphes spatiaux, indépendamment de l’emprise choisie. L’application de cette méthodologie nous permet de mettre en évidence les propriétés particulières partagées par des graphes viaires de différents continents. Nous montrons ainsi comment l’analyse de villes, à travers les propriétés topologiques et topographiques de leurs réseaux viaires, permet de retrouver une partie des contextes historiques et géographiques de leur construction. Dans une approche diachronique, nous détaillons la construction d'une méthodologie de différentiation temporelle. Celle-ci nous permet d'apprécier l'impact structurel des modifications opérées sur un graphe viaire. La méthodologie développée a été conçue pour pouvoir être appliquée à n'importe quel type de réseau spatial, permettant ainsi d'ouvrir ce travail vers de nombreuses pistes de recherches.

https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-01245898


 


2016 – Prix de thèse sur la Ville (PUCA – APERAU)
2016 – Mention particulière du prix de thèse du GDR MAGIS


 


Responsable de la filière CMI SIGIT (Université de Franche-Comté, UFR SLHS), depuis 2019.

Cursus Master Ingénieur, Sciences de l'Information Géographique pour l'Innovation Territoriale.


 Membre du Conseil du Laboratoire ThéMA, depuis 2017.


 


2018 – 2021 : Responsable Scientifique du projet de recherche COVADEO

Collecte, Visualisation et Analyse de Données viaires géo-historiques pour comprendre la structuration de la trame territoriale

Financé par la région BFC

 

2015 – 2016 : Participation au projet ERC World Seastems

Porté par : César Ducruet (CNRS, Géographie-Cité)

 

2012 – 2016 : Participation au projet ANR MoNuMoVi

Modélisation Numérique de la Morphogenèse Viaire

Porté par : Stéphane Douady (CNRS, LAVUE), Philippe Bonnin (CNRS, AUS-LAVUE)

Équipe de recherche MorphoCity


 


Articles

C. Lagesse, P. Bordin, S. Douady. 2015. A spatial multi-scale object to analyze road networks. Network Science, Cambridge Journal.

C. Lagesse, P. Bonnin, P. Bordin, S. Douady. 2016. Méthodologie de modélisation et de caractérisation des réseaux spatiaux. Application au réseau viaire de Paris. Flux, Croissance et décroissance des réseaux.

A. Guez, C. Lagesse, M. Meziani. 2018. Des chronotopes et des chronotypes. Exploration des temporalités de l’espace public parisien. Revue Internationale de Géomatique.


Blog

C. Lagesse, 2015, Lire l’histoire des villes entre leurs lignes. Blog Hypotheses, Réseaux et Histoire


 

Joomla Extensions