Logiciels Paysage Axes de recherche

Paysage & Cadre de vie / Ressources et aménités paysagères

Élément du cadre de vie, le paysage est ici appréhendé comme une interface entre les individus et l’espace qu’ils pratiquent et perçoivent. À ce titre, le paysage est abordé à travers plusieurs champs de recherche :

 

la modélisation des formes spatiales (occupation du sol, topographie) et du paysage visible.

Ce volet de recherche s’inscrit dans le cadre général des travaux sur le « land-cover and land-use change» (LC-LUC) et lui apporte un prolongement sur les dynamiques paysagères induites par les changements d’occupation du sol. Trois directions de travail sont privilégiées : les problèmes posés par les observations à échelles multiples ; le report inégal des évolutions de l’occupation du sol dans les changements du paysage visible ; l’utilisation de sorties de modèles de simulation de croissance urbaine (cf. travaux de l’équipe MVT de ThéMA) comme entrées de prospectives paysagères. Ces travaux ont donné lieu à une étude sur les franges franciliennes pour la MIATT du Bassin parisien ainsi qu'à une typologie des espaces ruraux réalisée pour la DATAR par le groupement des UMR CESAER, ThéMA, DTM et METAFORT.

 

le rôle du paysage considéré comme une des aménités jouant sur les choix de localisation résidentielle.

Les travaux sont menés en collaboration avec l'UMR CESAER de l'INRA Dijon. Les aménités offertes par un paysage agréable sont des facteurs de choix résidentiel dont il convient d'évaluer l'impact sur les territoires. En croisant les poster prix paysagedonnées du marché foncier et les attributs paysagers des biens échangés, la méthode économétrique des prix hédonistes permet de révéler la part spécifique qui revient à ces attributs dans le prix des transactions. Parallèlement, une étude complémentaire (thèse de doctorat de Samy Youssoufi) a été menée sur les aménités paysagères telles qu'elles sont déclarées par les ménages. Un des aspects importants de ce travail a consisté à identifier les indicateurs spatiaux les plus pertinents pour représenter la qualité paysagère du cadre de vie des ménages. Ces recherches ont été élargies à l'analyse de la valeur économique du climat, notamment par un projet de modélisation économétrique du phénomène d'héliotropisme jouant sur le marché foncier.

 

l’intégration du paysage dans la dimension territoriale, à travers la question de médiatisation paysagère.

Comment le paysage est-il sollicité pour faire émerger un projet commun2008 Gembloux et partagé au sein d’un territoire ? Quels supports d’information et de communication paysagère sont utilisés dans les opérations de médiations et de débat participatif, et avec quels résultats ou quels blocages ? La question de la médiatisation du paysage est corollaire à celle de sa médiation. La recherche porte ici sur les discours et l’iconographie produits par les acteurs territoriaux. Dans le même sens, la médiatisation des paysages à travers la carte postale a fait l’objet d’une thèse soutenue au laboratoire par Jean-Baptiste Litot en janvier 2010.

Mis à jour : mercredi 19 février 2014 10:19

Paysage & Cadre de vie / Paysage et changement climatique

L’Arctique reste un terrain de prédilection important pour l’UMR ThéMA, qui héberge le GDR 3042 « Mutations polaires : environnement et sociétés » renouvelé en 2011. Les recherches menées sur le milieu arctique ont pour objet la relation entre des processus géophysiques et le changement climatique contemporain, qui affecte particulièrement les régions polaires. Il s’agit de mesurer l’impact du changement climatique sur :

 

Les dynamiques glaciaires, hydrologiques et du permafrost

Les glaciers ont été l’objet d’un suivi dans le progr2005-Lovenvectoamme ANR Sensor-FLOWS axé sur l’étude hydrologique et hydrochimique du bassin versant du glacier Loven-Est (Spitsberg, 79°N). Les résultats ont montré combien les bilans glaciaires et hydrologiques étaient importants mais qu’il restait des parts d’ombre sur trois points extrêmement réactifs aux variations climatiques, généralement peu pris en compte dans les études glaciologiques : la dynamique du manteau neigeux, la dynamique du permafrost sur les pentes et au front du glacier, la dynamique des écoulements intra- et sous-glaciaires. Les projets Cryo-Sensors et Prism qui font suite ont pour ambition d’étudier les trois composantes (neige, glacier et pergélisol) de la cryosphère d’un bassin versant glaciaire, polaire et continental dans un contexte de réchauffement climatique au Spitsberg.

 

Les distributions végétales

Après des études à échelle locale en Baie du Roi (Nord-Ouest du Spitsberg) qui ont montré la covariation élevée des plantes et du climat, les travaux actuels portent sur l’ensemble de l’archipel. Une méthode d'extrapolation est mise en place pour estimer le champ thermique continu de la température sur l'ensemble de l'archipel. La confrontation des résultats avec l'extension spatiale d'une centaine d'espèces de plantes permet d'évaluer la qualité du modèle obtenu. Une attention particulière sera donnée aux espèces thermophiles, indicatrices du changement climatique. A titre comparatif, une troisième étude porte sur la vulnérabilité de la forêt jurassienne face au changement climatique. Cette étude est inscrite dans un programme FEADER (Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural) et est menée en partenariat avec le Parc naturel régional du Haut-Jura, l’ONF et l’INRA.

 

Mis à jour : jeudi 23 janvier 2014 17:02

Paysage & Cadre de vie / Paysage et réseaux écologiques

Depuis plusieurs années, les expériences menées dans le domaine de l’écologie du paysage ont permis à l’équipe de développer des compétences méthodologiques sur l’usage des métriques paysagères. Ce travail, qui a porté plus particulièrement sur les notions de connectivité et de distance paysagère, est à l’origine d’un positionnement méthodologique récent sur la caractérisation de la connectivité fonctionnelle par les graphes paysagers. Ces méthodes permettent de modéliser des aspects fonctionnels et peuvent donner lieu à un transfert vers les milieux professionnels concernés par la question des réseaux (trames vertes et bleues). Elles sont appliquées d’une part pour aborder certains phénomènes de diffusions biologiques, d’autre part pour étudier les impacts écologiques de l’artificialisation des sols.

 

Conséquences écologiques de l’artificialisation des sols

Dans le contexte de la densification des réseaux de transport et de l’étalement urbain, une question importante est l’évaluation des externalités négatives occasionnées par ce2012 GDR MAGISétte artificialisation des sols sur l’habitat de certaines espèces animales, en particulier sur leur connectivité fonctionnelle. Un premier volet concerne l’impact des grandes infrastructures de transport sur la connectivité des habitats faunistiques (programmes Graphab 1 et Graphab 2). Un second volet, en collaboration avec l'équipe "Mobilités, villes et transport", vise à comparer la modification des réseaux écologiques en fonction de différentes formes d'étalement urbain. 

 

 

Réseaux paysagers et phénomènes de diffusion biologique

Dans la lutte contre des phénomènes de diffusion biologique (pullulations animales, transmission parasitaire par exemple), l’analyse du paysage peut apporter une contribution intéressante, lorsque les vecteurs de diffusion d2012 CAMPAGRAPHEépendent de certains éléments paysagers. L’identification des réseaux de propagation constitue alors un enjeu important. Il s’agit d’appliquer les méthodes des graphes paysagers pour modéliser la notion de connectivité et améliorer la connaissance des modes de diffusion de ces phénomènes. Un des principaux résultats attendus est l’identification précise des canaux de diffusion et des configurations spatiales qui occasionnent des effets de barrière. Cet apport de connaissance permettra de guider les décideurs dans la mise en place d’aménagements paysagers susceptibles de limiter les phénomènes de diffusion biologique en question. Les travaux sont menés en collaboration avec l’UMR 6249 Chrono-Environnement au sein du programme Campagraphe.

 

Mis à jour : dimanche 22 décembre 2013 10:59