Vincent Hely

Doctorant(e)
+33 (0)3 81 66 54 29
Vincent Hely
...

Doctorant au sein du pôle "Mobilité, ville et transports" (Laboratoire ThéMA, UMR 6049, Besançon) sous la direction de Jean-Philippe ANTONI

  • Depuis 2012: Doctorat en Géographie et Aménagement du Territoire
  • 2011-2012: Master IT-ISA, 2e année, Université de Franche-Comté. Réalisation d'un mémoire de recherche sur les modèles LUTI (Janvier- Juin 2012)
  • 2010-2011: Master IT-ISA , 1e année, Université de Franche Comté
  • 2006-2009: Licence Géographie et Aménagement , Université de Franche-Comté
  • 2012 - Laboratoire ThéMA UMR 6049, Pôle " Mobilités, ville et transports"

Réalisation d'un stage en immersion en laboratoire de recherche. Réalisation d'une synthèse bibliographique sur les modèles LUTI : "Les modèles LUTI: Historique, typologie et perspectives"

  • 2011- Atelier 25

Réalisation d'un stage au bureau d'étude "Atelier 25". Participation à l'élaboration de projets d'aménagements et de rapports de présentation.

Thèse: Simulation et évaluation des politiques d'urbanisation et d'aménagement du territoire : proposition d'un indicateur compensé pour la prise de décision

L'objectif de cette recherche doctorale consiste à dépasser la modélisation des processus d'urbanisation et de mobilité, pour se focaliser sur l'évaluation croisée des conséquences de ces processus. Cet objectif s’inscrit dans la question suivante : comment les impacts sociaux, économiques et environnementaux se combinent-ils suite à certains choix de politiques d’aménagement ? 

Pour apporter des éléments de réponse, à cette question, il s’agira dans un premier temps d'uniformiser les sorties des différents modèles au sein d'une plateforme unique permettant d'en visualiser et d'en interpréter les résultats conjointement. Dans un deuxième temps, il s'agira, à partir de cette plateforme, de combiner les résultats au sein d'un nouvel indicateur. Cet indicateur devra tenir compte des compensations possibles sur les sphères économiques, sociales et environnementales. On peut alors le définir comme un indicateur combiné, associé à la logique très actuelle des « mesures compensatoires » (Ministère de l'écologie, 2011), qu'il s'agit ici d'appliquer également à la sphère sociale. Pour la recherche en simulation territoriale, et plus généralement en aménagement du territoire et en urbanisme, le développement de tels indicateurs constitue aujourd'hui un enjeu fort, appuyé sur l'hypothèse fondatrice, encore non testée à notre connaissance, qu’une politique durable doit résulter d’un compromis entre trois sphères dont les enjeux sont antithétiques, compromis pour lequel des « indicateurs compensés » peuvent aider à la prise de décision (Zoller et Béguin, 1992). 

Ville durable, aménagement urbain, indicateurs de durabilité, mesures compensatoires, modélisation, analyse multi-échelle