Paysage et réseaux écologiques Axes de recherche FR

Projets inter-equipe

Projet  ICONE
Articuler observation et simulation dans un système d'intelligence territorial

Coordination : A. Moine et C. Tannier.
Participants : T. Buhler, H. Houot, A. Jegou, D. Lapostolle, N. Lunardi, M-H. de Sède-Marceau, P. Signoret, R. Stephenson.

Constats

Les politiques d'aménagement n'ont pas les effets escomptés.
Un grand nombre de décisions ne sont pas suivies d'actions, sous l'effet de luttes sociales et politiques.
Les PSS (Planning Support Systems) ne sont pas ou peu utilisés.
La décision en aménagement du territoire se caractérise par une complexité croissante en raison des pressions écologiques, des crises économiques et financières, et d'une prise de conscience de la multiplicité des enjeux sociétaux. En France, cette complexité décisionnelle s'est aussi accrue suite à la décentralisation.
Quelle est alors la place des PSS dans ce contexte ?

Postulat

Selon le paradigme systémique, la régulation au sein d'un système ne peut se faire que par la transmission d'information : celle-ci est le moteur du changement.
Ainsi, améliorer l'information et sa transmission peut induire des changements notoires au sein d'un système territorial.


Objectif du projet

2013TheMA ProjetTransversal v3

 

Mieux comprendre les dynamiques des territoires et améliorer leur gouvernance via une démarche de partage de connaissance mobilisant des outils d'observation et de simulation.

 

 

 

 

Axes de recherche

1. Observer les acteurs, leur manière de s'approprier et d'utiliser la connaissance pour décider.
2. Proposer de nouveaux outils d'aide à la décision : vers un système d'Intelligence Territorial articulant observation et simulation.

Hypothèses

• Les acteurs ont d'importantes lacunes en matière de connaissance "scientifique" des structures et des fonctionnements territoriaux.
• Il est possible de changer la représentation que les acteurs ont de leur territoire de compétence au moyen d'une démarche de partage de connaissance mobilisant des outils d'observation et de simulation.
• Les acteurs font un usage stratégique des connaissances sur les dynamiques des territoires. Lever certaines incertitudes peut modifier les rapports de force qu'ils entretiennent.
• Le partage de connaissance avec les acteurs fait changer les modèles et outils développés par les chercheurs.
• Les outils de simulation sont davantage utiles dans un processus de partage de connaissances que comme supports techniques d'aide à la décision.

Pistes méthodologiques

Terrain d'étude : le territoire du SCoT du Grand Besançon.
Processus d'aménagement visé : la révision du SCoT en vue de prendre en compte les objectifs du Grenelle II de l'environnement, notamment la maîtrise des dépenses énergétiques.
Thèmes ciblés : énergie et mobilités, énergie et logement

schéma 2 projet interéquipe

 

Concernant le niveau 1A.
Les médias de diffusion de connaissances scientifiques sont la plateforme de simulation Mobisim et l'outil d'observation des territoires OPTEER.


Concernant le niveau 2A.
Observation des conflits et des controverses entre les acteurs
Via des entretiens, la participation à des réunions, la lecture de comptes rendus de réunions, la lecture d'articles de presse...

Mis à jour : mercredi 19 février 2014 18:10

Axe transversal

L’aménagement des territoires offre des débouchés bienvenus aux recherches de ThéMA, comme le montrent les conventions et contrats engagés. En se confrontant à la demande sociale et à l’interdisciplinarité, notre recherche donne consistance à un corps théorique, méthodologique, et technique qui sert d’assise aux approches modélisatrices développées au laboratoire. Bon nombre d’éléments développés ici sont à même de se réinvestir dans l’intelligence territoriale.

Exemples de modélisations

Modèles de simulation des dynamiques spatiales :
 
La création d’un axe transversal dévolu à la modélisation nous permet de formaliser les recherches, de mieux coordonner et donc de mieux valoriser notre potentiel dans ce domaine, en interne déjà, mais aussi au sein des réseaux auxquels nous participons.

Plusieurs directions envisagées

  • Acquisition, structuration et gestion de l’information spatiale(Modèles conceptuels de données, ontologie, Acquisition, mise en forme des données, Méthodes d’interpolation, Segmentations, agrégations)
  • Configurations et structures spatiales(Typologie, catégorisation : approches floues et probabilistes, Les métriques spatiales, Mesures fractales de formes linéaires et surfaciques, Graphes et réseaux)
  • Processus et dynamiques spatiales(Modélisation de flux, Simulations individus centrées, Simulations fractales)
  • Représentation et médiatisation de l’espace(Images, documents, comportements spatiaux
  • Cartographie, représentation graphique)
  • Instrumentation, développement d’outils
Mis à jour : jeudi 16 mai 2013 09:02