Samuel Carpentier-Postel et Nick Marriner rejoignent le laboratoire ThéMA

 

Samuel Carpentier-Postel, Professeur des universités, intègre l'axe Mobilités, ville, transport à Besançon.

 

Samuel C Ses recherches portent principalement sur la co-construction des territoires, des identités spatiales et des modes d’habiter à travers l’analyse des interactions entre pratiques et représentations des mobilités quotidiennes et résidentielles en milieu urbain. Ses enseignements se concentrent sur la géographie urbaine, l’information géographique (cartographie, analyse spatiale, modélisation), et les techniques d’enquête et les statistiques.

Page personnelle - https://cv.archives-ouvertes.fr/samuel-carpentier 

 

 

 

Nick Marriner, Directeur de recherche CNRS, intègre l'axe Paysage et Cadre de vie à Besançon.

Nick M
Géographe au CNRS depuis 2008, ses recherches portent principalement sur l’évolution des littoraux au cours de l’Holocène afin de contextualiser l'émergence et le développement de l’occupation de ces zones vulnérables par les sociétés, dans le temps (échelle pluriséculaire) et dans l'espace. Ses terrains d’étude actuels se situent en Méditerranée, en Mer Rouge et dans le Golfe Persique.

Page personnelle

 

 

 

Exposition : des sciences et des hommes, 80 ans de recherche près de chez vous

 

A l’occasion des 80 ans du CNRS, le laboratoire ThéMA s'associe à 6 unités de recherche franc-comtoises sous cotutelle du CNRS pour proposer une exposition visible entre septembre et décembre 2019 dans plusieurs lieux de Besançon.

 

De nombreux thèmes y sont abordés : environnement, robotique, intelligence artificielle, santé, géographie, astrophysique, archéologie, chimie, microtechniques, mathématiques… sous la forme de 35 panneaux présentant chacun une thématique de recherche, une découverte ou une mission.

 

Le laboratoire ThéMA a choisi d'y présenter cinq exemples de recherche : 

  • Modéliser pour maintenir la biodiversité
  • Lire les lignes de la ville
  • Accompagner la transition écologique des territoires
  • Simuler l’impact des aménagements sur le paysage
  • Comprendre les effets des changements climatiques

 

Graphab petitelire lignes de la ville petitetransitionenrgetique petitepixscape petiteArctique 80 ans petite2

 (cliquez sur les vignettes pour les agrandir)

 

Où découvrir cette exposition ?

    • Les Passages Pasteur (1er au 13 septembre 2019)
    • Maison de Quartier de Montrapon (13 au 27 septembre 2019)
    • Nuit européenne des chercheur.e.s, Musée du Temps (27 septembre 2019)
    • Citadelle de Besançon (19 octobre au 3 novembre 2019)
    • Hôpital Saint-Jacques (4 au 17 novembre)
    • Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs (25 novembre au 6 décembre 2019)
    • Espace Associatif et d’Animation des Bains Douches (2 au 14 décembre 2019)
    • Maison des Jeunes et de la Culture Palente (7 au 21 décembre 2019)

 

 Les unités partenaires :

  • Franche-Comté Électronique Mécanique Thermique et Optique - Sciences et Technologies (FEMTO-ST)
  • Laboratoire Chrono-environnement (LCe)
  • Laboratoire de Mathématiques de Besançon (LMB)
  • Laboratoire de Métallurgies et Cultures (LMC)
  • Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement (MSHE) C. N. Ledoux
  • Institut Univers, Temps-fréquence, Interfaces, Nanostructures, Atmosphère et environnement, Molécules (UTINAM)

 

En savoir plus sur les 80 ans du CNRS : https://80ans.cnrs.fr/

Vignette 80 ans CNRS

 

Un mapathon humanitaire organisé à l'occasion de la nuit de la géographie

Le laboratoire TheMA, la Maison des Sciences de l'Homme et de l'Environnement Claude Nicolas Ledoux et CartONG organisent un mapathon sur OpenStreetMap le 5 avril.

 

nuit goe mapathon2019

Pourquoi un mapathon ?

L’objectif du projet Missing Maps est de créer des cartes pour les zones de crise des pays en voie de développement qui en ont le plus besoin. En effet, on peut penser qu'aujourd'hui toutes les parties du monde sont cartographiées, mais en réalité nombreuses régions ne possèdent encore aucunes cartes. L'objectif de Missing Maps est donc de cartographier toutes ces zones encore invisibles sur les cartes, pour permettre par la suite aux collectivités locales et acteurs de l'humanitaire de pouvoir agir plus efficacement en cas de crise.

 

Comment ?

Avec la plateforme de cartographie libre et contributive OpenStreetMap (OSM, le « Wikipédia des cartes ») un outil formidable pour « remplir les blancs », n'importe qui peut participer à la cartographie de n'importe quelle zone de la planète : il suffit d'un ordinateur, d'une souris et d'une connexion internet ! Grâce à la couverture globale d'image satellites disponible aujourd'hui, il est possible de tracer facilement routes, bâtiments ou cours d'eau, autant d'informations très utiles pour les organisations humanitaires et de développement sur le terrain.

 

Le programme de la soirée

  • 18h10 : Mot de bienvenue, présentation du projet Missing Maps
  • 18h20: Présentation de la contribution dans OpenStreetMap
  • 18h30: Cartographions !
  • 20h50: Fin du mapathon, conclusion sur les contributions de la soirée

 

Informations et inscription à l'évenement

Cet événement s'inscrit dans le cadre de l'initiative globale Missing Maps, projet humanitaire qui vise à cartographier en amont les parties du mondes vulnérables aux catastrophes naturelles, crises sanitaires, environnementale, aux conflits et à la pauvreté. 

 

Contact :

Yuji Kato: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Damien Roy: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Strony internetowe