SEMESTRE 5

MILIEUX ET SOCIETE

Cette unité d'enseignement est composée de 2 cours.

• L'écologie humaine
• L'approche intégrée des milieux naturels

Ecologie humaine

L'espèce humaine a progressivement appris à composer avec son environnement. A la limite de l'extinction à certaines périodes de son histoire, elle est aujourd'hui un facteur majeur de changement au sein du système terre. Ces changements ont atteint une ampleur telle que, pour la première fois de son histoire peut-être, l'humanité s'interroge collectivement sur son devenir. Comprendre la complexité des interactions entre l'homme et le monde au sein duquel il vit n'est pas chose aisée. Les processus interviennent à une multitude d'échelles spatiales et temporelles, toutes interconnectées. En balayant le champ des connaissances, de l'astronomie aux sciences sociales, nul ne peut plus s'affranchir d'une réflexion globale sur le devenir de cette espèce singulière : la notre.

Approche intégrée des milieux naturels

Ce cours a pour objectif de donner une vision globale des écosystèmes en analysant à la fois leur fonctionnement mais aussi leurs interactions avec les activités humaines. A partir de trois grands milieux « naturels » montagnes, forêts et zones humides, il s'agira d'étudier à différentes échelles spatio-temporelles les processus-clés de leur fonctionnement, les interactions milieux / sociétés, ainsi que les modes de gestion existants et à venir, notamment dans une perspective de préservation des ressources.
Les travaux dirigés seront l'occasion d'analyser et d'approfondir certaines thématiques en lien avec le cours : enjeux et conflits liés à la réintroduction des grands prédateurs en montagne, enjeux socio-économiques et environnementaux de la déforestation/reforestation par exemple.

Revenir au Menu

APPROCHE TERRITORIALE DES RESSOURCES

Cette unité d'enseignement est composée de 2 cours.

• Ressources et territoire
• La géopolitique des ressources

Ressources et territoire

Dans un contexte de raréfaction des ressources, et au-delà de discours alarmistes généralement stériles, la communauté scientifique concernée tente de trouver des réponses aux défis que nous impose ce monde nouveau auquel il faudra bien s'adapter. La voie technologique, dans la lignée des Lumières et de la confiance envers le progrès entrevu comme la seule et unique solution permettant d'améliorer la condition humaine, reste aujourd'hui d'actualité. Cependant, d'autres pistes complémentaires sont à explorer ou à développer.
L'objet de ce cours sera donc, après avoir abordé la manière dont classiquement sont approchées les problématiques de gestion/planification des ressources et de l'environnement, de poser les bases d'une approche territoriale, fondée sur la connaissance de la structure et du fonctionnement des territoires, inscrite dans l'espace et dans le temps. Ces propositions conceptuelles et méthodologiques s'appuieront sur la présentation de la problématique de la gestion/planification des ressources énergétiques.

Géopolitique des ressources

A partir d'une approche géopolitique, nous allons aborder le problème de la déplétion des ressources énergétiques fossiles à l'échelle mondiale. Pour mieux comprendre les évolutions récentes tel que le peak oil des sources conventionnelles ou encore le développement du non conventionnel nous aurons recours à une analyse technico-économique, mais aussi juridique et historique. Ainsi cela nous permettra de comprendre la mutation en cours d'une société où l'énergie était largement accessible à une société où la raréfaction se traduit par une hausse tendancielle des prix. Il s'agira aussi de montrer les différentes stratégies des acteurs et leur capacité d'adaptation.

Revenir au Menu

ACQUISITION, STRUCTURATION ET ANALYSE DE L'INFORMATION

Cette unité d'enseignement est composée de 2 cours et un TD.

• Enquêtes et relevés en géographie et Conception de base de données
• Statistique multi-variée

Enquêtes et relevés en géographie et conception de base de données

Les enquêtes sont tout d'abord présentées comme des outils d'acquisition de données complémentaires par rapport aux sources officielles. Deux principales approches sont opposées : l'entretien d'une part, l'enquête par questionnaire d'autre part. Les avantages et inconvénients de chacune de ces approches seront comparés.

Les étapes de mise en place d'une enquête par questionnaire sont successivement abordées : définition du sujet et des hypothèses, choix du plan d'observation, construction d'indicateurs, écriture et choix des types de questions, définition de l'échantillon et du mode d'administration, codage des données exploitation des résultats. Les étudiants mettent ces principes en application à travers la réalisation d'une enquête sur un thème qu'ils ont à définir.

Statistique multi-variée

La statistique multi-variée émerge il y a seulement quelques dizaines de décennies dans nos sociétés. En effet nous faisons de plus en plus face à de gros jeux de données et ce besoin de les analyser et des les exploiter nous pousse à trouver de nouvelles manières de procéder. La statistique classique elle, ne répond pas à cette demande. Lors de l'utilisation de la statistique multi-variée nous analyserons davantage la population dans sa globalité contrairement à la statistique classique qui analyse des individus pris au hasard dans un échantillon.
L'objectif de ce cours est donc de pouvoir synthétiser, hiérarchiser et pour finir classer les individus.

Revenir au Menu

LES TERRITOIRES DURABLES

Le cours traite le concept du développement durable et les différentes thématiques qui en découlent. Les thématiques abordées durant le cours porteront sur le problème de la périurbanisation, la gestion de ressources naturelles comme l'eau et l'énergie, l'agriculture périurbaine, le climat urbain, les modes de transport, les trames vertes et bleues, mais aussi la demande sociale, la reconversion de zones urbaines en déclin ou encore la ségrégation sociale.

Revenir au Menu

PRE-PROFESSIONNALISATION

Cette unité d'enseignement permet à l'étudiant de se préparer à la vie professionnelle.

Il apprend à réaliser une lettre de motivation ainsi qu'un CV. Il est également confronté à un entretien d'embauche simulé afin de s'entrainer et avoir les outils nécessaires pour passer un tel entretien.
Enfin, il est important de savoir en quoi consiste les métiers auxquels se préparent les géographes. A cette fin, les étudiants doivent rencontrer des professionnels et mener des entretiens auprès de ceux-ci pour mieux comprendre la nature de leurs missions.

Revenir au Menu

SEMESTRE 6

ENVIRONNEMENT ET PAYSAGE

Cette unité d'enseignement est composée de 2 cours.

• Des espaces protégés aux réseaux de Développement Durable
• Le paysage objet géographique

Des espaces protégés aux réseaux de développement durable

La notion d'environnement englobe le milieu « naturel » dans la diversité de ses composantes, ainsi que les modifications amenées par les sociétés humaines au cours des millénaires d'anthropisation de la planète. La prise en compte de cette notion en aménagement est relativement récente, avec une accentuation progressive, depuis un peu plus d'un siècle, de la protection de la biodiversité. A ce titre, des espaces de plus en plus nombreux font l'objet de protections variées, et sanctuarisent de larges territoires correspondant souvent à des milieux d'exception. Pourtant, ces dispositifs ne suffisent pas toujours pour préserver ou restaurer des écosystèmes qui entretiennent des relations avec leurs voisins. Les nouvelles actions de défense de la biodiversité passent davantage par la construction de réseaux, qui d'une part favorisent les connexions entre espaces et entre milieux, et d'autre part tentent d'assurer la gestion de l'environnement en relation avec le développement économique et social.
La première partie du cours retrace les grandes lignes de l'évolution de la prise en compte de l'environnement, et précise la notion de biodiversité. La deuxième partie présente les principaux dispositifs en œuvre dans le monde et en Europe. La troisième partie expose les moyens mis en œuvre au niveau français.

Le paysage objet géographique

 

Revenir au Menu

EPISTEMOLOGIE ET CONCEPTS DE LA GEOGRAPHIE

Cette unité d'enseignement est composée de 2 cours et un TD.

• Epistémologie de la géographie
• Vocabulaire et concepts de la géographie

Epistémologie de la géographie

Comprendre l'évolution de la discipline, le rapport qu'elle entretient avec le monde qui l'entoure, amène immanquablement à s'interroger sur les relations que les sociétés tissent avec leur environnement, sur l'évolution de la perception de cet environnement, les représentations auxquelles elle a donné lieu tout comme la perception que la géographie offre d'elle même. Le cours proposé tentera, avec l'appui de nombreux documents (textes, documents iconographiques) d'approcher ces questions qui nous aident à mieux cerner notre discipline.

Vocabulaire et concepts de la géographie

L'une des questions fondamentales qui se posent au géographe est de décrire et de comprendre les configurations spatiales, la façon dont les sociétés créent, aménagent et organisent l'espace. Cela suppose l'usage d'un vocabulaire spécifique et s'appuie sur des concepts qui se sont enrichis au fil du temps. L'objectif de ce cours est de présenter l'évolution des principaux concepts utilisés en géographie et d'exposer précisément leur définition. Les relations entre les concepts sont également mises en évidence, ainsi que les théories qui les sous-tendent.
L'intérêt de ce cours est de faciliter l'acquisition des outils de l'analyse spatiale et de la modélisation. Il s'inscrit, au-delà, comme un complément à l'étude de l'épistémologie de la géographie.

Le TD associé à ces cours va permettre d'aborder sous un angle pratique les questions d'épistémologie, d'approfondir et de discuter de l'intérêt et de l'évolution des concepts utiles à la géographie qui traduisent au final l'évolution même de la discipline. Ces TD prendront la forme d'analyses de documents, recherches documentaires, exposés oraux, discussion autour de thématiques qui se prêtent à des débats (La géographie ça sert à faire la guerre ? La géographie au lycée. Géographie sociale ou géographie théorique et quantitative...).

Revenir au Menu

DIFFUSION DE L'INFORMATION GEOGRAPHIQUE

Cette unité d'enseignement est composée d'un cours et un TD en Web mapping.

Information, Système d'information, société et territoires.

Gérer un territoire au quotidien, prévoir son développement, anticiper les problèmes à venir implique de comprendre ses modes de fonctionnement. Cette tâche complexe incombe aujourd'hui à de nombreux acteurs de la société. La compréhension des modes de fonctionnement des systèmes territoriaux implique la maîtrise des informations qui les caractérisent, véritables révélateurs de leur organisation et de leurs dynamiques.
L'explosion des technologies de l'information et de la communication met aujourd'hui à la portée des acteurs du territoire une masse de données considérable et les outils permettant de les exploiter. Mais cette maitrise de l'information implique de relever de nombreux défis.

L'ambition de ce cours est, à travers la définition d'un cadre théorique posant les bases des concepts d'information, d'illustrer les liens existant entre TIC, sociétés et territoires et les nombreuses problématiques qui en découlent. Nous insisterons notamment sur la complexité du partage de données ainsi que sur les enjeux de la transmission de connaissances au sein de Systèmes d'information territoriaux, mémoires du territoire tout autant qu'outils de suivi et de prospective.

Web mapping

L'objectif du TD de Webmapping est de découvrir quelques outils de cartographie-SIG en ligne. Deux outils seront plus particulièrement développés :
• GéoClip, pour ses fonctionnalités de cartographie notamment. Les TD seront l'occasion de revenir sur les différents types de discrétisation et règles de sémiologie graphique. L'Observatoire "France découverte" associé à GéoClip sera utilisé comme support de cours, donnant un éclairage complémentaire aux autres observatoires développés dans le cadre de cette unité d'enseignement.

• Quantum GIS en tant qu'outil SIG libre relativement complet. Les différentes fonctionnalités des SIG déjà abordées par les étudiants depuis la L1 sur des logiciels commercialisés type ArcGis ou Mapinfo feront ici l'objet d'un projet concret.

Le géocodage fera également l'objet d'un TD car dans ce domaine, les outils disponibles en ligne sont relativement performants et viennent compléter l'offre en outils cartographie-SIG.

Revenir au Menu

LA COMPLEXITE TERRITORIALE

Cette unité d'enseignement est composée de 2 cours.

• Les systèmes géographiques
• Le diagnostic territorial

Systèmes géographiques

La remise en ordre entre les différents concepts liés à la notion de territoire permet de dégager des articulations intéressantes, indispensables à la compréhension du monde qui nous entoure, que ce soit de manière globale ou dans le cadre d'approches régionales ou locales. Pour cela, il est indispensable de fournir des outils de compréhension, d'interprétation et de transmission des connaissances en rapport avec cette notion, qui soient clairs et facilement accessibles à tous. Il s'agit donc dans ce cours de proposer une approche opérationnelle des territoires considérés comme des systèmes géographiques complexes.

Le diagnostic territorial

Le cours fera le point sur l'outil diagnostic, et sur ce qu'il nous apprend des territoires, des acteurs territoriaux, de la décision territoriale, des relations entre territoires, et des modalités de la gestion des territoires. Le diagnostic territorial est :
• un outil d'aide à la décision et bien plus que ca.
• une interface entre le passé et le futur du territoire.
• révélateur des enjeux que connaissent les territoires aujourd'hui
• permet de tisser du lien, de savoir travailler ensemble, en partenariat.

Revenir au Menu

PRE-PROFESSIONNALISATION
TER

Revenir au Menu

Domaine : Sciences Humaines et Sociales

Mention : Géographie

Parcours / Spécialité : Aménagement

Lieu de formation : Besançon

Lieu d'enseignement : Université de Franche-Comté, Sciences du Langage, de l’Homme et de la Société, 32 rue Mégevand à Besançon

Géographie

Géographie & missions des géographes Licence Geographie Amenagement Besancon

Licence Géographie et Aménagement

Objectifs et compétences acquises

Modalités d'accès à la licence de Besançon

Télécharger la présentation de licence

Niveau de diplôme validé à la sortie : Bac+3

Durée de la formation : 3 ans

Volume horaire global : 1440 h

Forme de l'enseignement : Présentiel

Formation : Initiale et continue

Informations pratiques
Responsable de la formation : Frédéric GROSJEAN

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléphone : +33 381665345

  

/ GÉOGRAPHIE & MISSIONS DES GÉOGRAPHES

Visu LicenceCette discipline nécessite donc des connaissances dans différents domaines (sciences de la terre, sciences humaines et sociales ...) et l'utilisation de données variées, allant de données physiques (climat, eau, faune & flore) à des données culturelles (population, habitat, activités commerciales et économiques ...). La géographie fait également appelle à un savoir-faire en cartographie, en géomatique et en analyse spatiale sur un plan méthodologique.

Autrement dit, les missions aujourd'hui confiées aux géographes peuvent être de diverses natures : repenser les espaces de vie (aménagement urbain), restructurer les transports d'une agglomération ou d'une région ou encore mettre en place toute une série d'actions pour répondre au développement durable (agenda 21, plan pour lutter contre le changement climatique ou encore la surconsommation d'énergie). Le géographe apparaît alors comme un spécialiste du diagnostique de territoires ; il est aussi force de proposition dans les projets d'aménagement et dans les démarches d'aide à la décision aussi bien au sein de structures publiques (collectivités territoriales notamment) que parapubliques ou privées (agence d'urbanisme, parcs naturels, organismes de gestion forestière, agricole, environnementale, énergétique...).

Revenir en haut

/ LICENCE DE GÉOGRAPHIE ET AMÉNAGEMENT

La Licence de Géographie et Aménagement est encadrée par une vingtaine d’enseignants chercheurs ; la formation fait par ailleurs appel à des professionnels extérieurs pour sensibiliser les étudiants aux enjeux contemporains d’aménagement du territoire. La formation est adossée au laboratoire de recherche Théma (Théoriser pour modéliser et aménager) UMR 6049 CNRS, ce qui facilite un transfert de la communauté de la recherche dans les enseignements.

Plus précisément, la Licence de Géographie et Aménagement s’organise en trois parcours, à partir de la L1, afin d'adapter la formation aux débouchés potentiels que sont les métiers de l'aménagement des territoires, de l'environnement (notamment dans une perspective de développement durable) et de l'enseignement (CAPES, AGRÉGATION). Cette licence permet également d'acquérir une culture générale et des méthodologies pour aborder les concours de la fonction publique territoriale.
Les trois parcours de la formation se présentent de la manière suivante :

  • Le parcours Géographie – Aménagement : les étudiants suivent les quatre Unités d’Enseignement (UE) de géographie (Espace et milieux, Société et territoire, Méthodologie et information géographique, Aménagement du territoire) et l’UE transversale commune à tous les étudiants de l’UFR des Sciences du Langage, de l’Homme et de la Société (UFR hébergeant la Licence de Géographie et Aménagement) ;
  • Le parcours Géographie – Histoire : les étudiants suivent deux UE de géographie (Espace et milieu, Société et territoire), deux UE d’histoire qui reprennent les quatre périodes historiques (antique, médiévale, moderne et contemporaine) et l’UE transversale ;
  • Le parcours CMI Sciences de l'information géographique pour l'innovation territoriale (SIGIT) : les étudiants suivent le programme du parcours Géographie – Aménagement (4 UE de géographie + UE transversale), auquel sont ajoutés des enseignements spécifiques au CMI (stage dès la L1, initiation des étudiants à la conduite de projet, connaissance du monde de l’entreprise, etc.).

MaquetteLicence Refaite

La maquette ci-contre récapitule les différentes unités d'enseignement par année.

 Revenir en haut

/ OBJECTIFS ET COMPÉTENCES ACQUISES

La formation repose sur un enseignement généraliste et théorique. Elle combine une approche pratique et technique avec une formation sur le terrain et l'utilisation d'outils de cartographie, de modélisation numérique de terrain, de télédétection et de systèmes d'information géographique (SIG), la maîtrise de ces outils étant très demandée sur le marché du travail.

Pour ce faire, la licence mention géographie et aménagement du territoire délivre :

  • Un socle de connaissances sur les grands enjeux environnementaux de la planète, ses modes d'occupation par les sociétés, la compréhension des organisation et fonctionnement, les interactions entre environnement et société à différentes échelles... Il insiste sur le jeu des acteurs dans l'espace en identifiant les principaux usages de l'espace et les conflits qu'ils génèrent. Ainsi, les étudiants comprennent les interrelations entre les différentes composantes du système terre et sont capables de dialoguer avec les spécialistes des autres disciplines
  • Une maîtrise des méthodes et outils de base propres à la discipline, et tout particulièrement une connaissance en statistiques, en cartographie, en systèmes d'informations géographiques(SIG) et techniques d'enquête. Les étudiants sont capables de maîtriser toute la chaîne du traitement de la donnée c'est-à-dire : rassembler et traiter des informations de sources et de formes multiples ; de constituer des données pertinentes en développant un processus de recueil (technique d'échantillonnage, d'enquête) ; de traiter l'information, en utilisant entre autre les logiciels métiers tels que les SIG ; d'analyser les traitements réalisés et de les confronter aux connaissances et aux modèles théoriques ; de synthétiser et communiquer les résultats de l'analyse dans un rapport écrit ou oral en préparant des supports de communication adaptés.
  • Une culture d'aménageur pour orienter les territoires vers un développement durable (grâce à de larges connaissances en aménagement et en urbanisme). Au travers des projets menés chaque semestre, les étudiants prennent l'habitude de répondre à des mises en situation, en travaillant en équipe et en acquérant progressivement une capacité à gérer leur temps et à être autonomes.
  • Une culture générale développant des compétences génériques indispensables pour tout emploi dans des postes à responsabilité dans le secteur public comme dans le secteur privé. Cette culture générale repose sur l'acquisition d'un sens de l'observation et du terrain (sorties chaque semestre), l'esprit critique et la capacité à s'orienter dans le temps et dans l'espace.
  • Une capacité à travailler en groupe et à mener des projets dans un contexte multidisciplinaire.

Revenir en haut

/ MODALITÉS D'ACCÈS À LA LICENCE DE BESANÇON

Public concerné

  • Pour une inscription en L1 : titulaires d'un baccalauréat ou du DAEU, bénéficiaires d'une validation des acquis de l'expérience.
  • Pour une inscription en L2 : avoir obtenu la L1 mention "Géographie" ou bénéficier d'une validation des acquis de l'expérience. Les élèves AJAC (ajourné mais autorisé à composer dans l'année supérieure avec obligation de valider les semestres 1 ou 2 manquant) en L1 de géographie sont aussi admis en L2.
  • Pour une inscription en L3 : avoir obtenu la L2 mention "Géographie" ou bénéficier d'une validation des acquis de l'expérience. ou AJAC (ajourné mais autorisé à composer dans l'année supérieure avec obligation de valider les semestres 1 ou 2 manquant) en L1 de géographie sont admis en L3.

Modalités particulières d'admission

  • Un système d'obtention d'équivalences existe pour les étudiants issus des Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles.
  • Un système de validation d'acquis d'études ou d'acquis professionnels est en vigueur (échéance de validation : 30 juin de l'année précédente).

Pour s'inscrire à l'université en licence de géographie contacter : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Période de préinscription : pour les nouveaux bacheliers, du 20 janvier au 20 mars, sur http://www.admission-postbac.fr/